La biodynamie intégrée crânio-sacrée

septembre 1st, 2012

Voici un texte présentant l’ approche biodynamique intégrée crânio-sacrée selon Rosemary Wallace avec qui je me suis formée en Thérapie crânio-sacrée biodynamique intégrée.

Ce texte est une adaptation de celui présenté sur le site de Rosemary wallace: http://www.integrated-cranial-workshop.com

———————-

La pratique et l’application de la biodynamie intégrée crânio-sacrée consistent à travailler avec les forces sous-jacentes qui surveillent la façon dont nous fonctionnons. 

L’approche biodynamique intégrée crânio-sacrée consiste à coopérer et à  «employer» respectueusement ces forces organisatrices à la fois comme diagnostic et comme traitement. Ceci a des implications pratiques sur la manière dont le diagnostic et le «traitement» sont effectuées.

L’approche biodynamique intégrée crânio-sacrée est une forme de toucher et de traitement douce et dynamique.

Le praticien a, au cours de sa formation, intégré la compréhension, l’appréciation et l’application pratique de la palpation et les possibilités infinies de la communion avec l’intelligence innée du corps ~ la sagesse intérieure. 

«L’art de l’écoute active», une écoute sensible et les principes d’équilibre sont une partie intégrante de la formation.

 

Rosemary Wallace, praticienne et formatrice

L’immobilité dynamique de l’être

La biodynamie Intégrée crânio-sacrée est un processus de guérison profonde.

La biodynamie Intégrée crânio-sacrée peut influencer les habitudes profondément ancrées de la maladie – à la fois physique et psychologique – qui s’accumulent tout au long de la vie à la suite d’une blessure ou d’une maladie qui peuvent ensuite influencés les tissus, menant à des dysfonctionnements et à une dégradation de la santé.

L’application d’une approche biodynamique Intégrée crânio-sacrée a le potentiel de transformer le modèle de restriction et la résistance à un niveau très fondamental, stimulant ainsi un environnement dans lequel la santé peut être restaurée.


Partagez cet article !

    Comments are closed.